En visite chez Fabien Raes

5 x Raes


“Je ne comprenais pas pourquoi les enfants gloussaient devant les nus de mon père. J’avais grandi avec cela et ne ressentais pas cette gêne.”

“J’ai moi-même peint pendant un certain temps, mais je manquais de patience. Alors, je me suis consacré à la photographie.”

“Les gens pensent qu’on a la belle vie quand on doit tout le temps boucler ses valises, mais c’est sacrément difficile : traîner les collections, attendre le soleil et la bonne lumière, et beaucoup, beaucoup improviser. Nous avons un jour été dévalisés sur la plage de Rio, les voleurs avaient été tuyautés par des gars qui peignaient sur un échafaudage.”

“Ce sont souvent les jeunes mannequins inexpérimentés qui ont le plus de prétention. Il est plus facile de travailler avec des mannequins plus matures.”

“Normalement, c’est toujours une fête de revenir à Knokke-Heist. Tout y est : la mer, les bois, la campagne, les magasins où l’on trouve de tout et de bons restaurants. C’est pour cela que je ne suis toujours pas parti après tout ce temps.”

Découvrez l’œuvre de Fabien Raes sur son site web. Son magazine Knokkestyle dispose également d’un site web.

Share
This entry was posted in Magazine 2. Bookmark the permalink.